Assemblée Générale

Mesdames et Messieurs,

Comme vous l’avez compris, aujourd’hui est une date importante pour l’histoire de Saint-Amand judo puisque notre bien-aimé Président, Alain Bichaut, quitte ses fonctions après 22 années de bons et loyaux services !

On nous a donc confié la tâche de relater brièvement ce qu’il a accompli pour ce club, durant ces années.

Alors, rassurez-vous, nous avons fait un petit résumé des actions principales. Enfin, on ne résume pas 22 ans en deux phrases !

C’est en février 1989 que le judo club saint amandois, existant depuis 1955, prend un nouvel élan. Le bureau est renouvelé, avec à sa tête, Alain, soutenu par une petite équipe de bénévoles composée de neuf membres, déjà très actifs au sein du club, dont Annie et Marie-France, qui deviennent respectivement trésorière et secrétaire et qui le resteront jusqu’en 2003. Sachant que notre nouveau président exerce un métier très prenant puisqu’il est boulanger et est déjà bénévole dans d’autres associations

Un jeune professeur diplômé d’état, enfin jeune à l’époque, est embauché par la municipalité. Il s’agit de Luc Poulet, que tout le monde connait. Commence alors une ère de stabilité et de prospérité pour le club, mené de main de maître par Alain.

Volontaire, droit et fidèle, Alain a toujours eu les mots pour enthousiasmer les judokas, faire prendre conscience de l’importance de ce que le judo véhicule comme message, notamment à travers le code moral, et valoriser le bon comportement. Sous son dynamisme, entraînant son équipe, Alain voit le club s’étoffer d’année en année, passant de 143 licenciés en 1989 à 244, en 1993. Il faut dire que le sacre de David Douillet en1992 adonné envie à beaucoup de jeunes. De plus, cette même année, un gala des arts martiaux est proposé par Saint Amand judo. L’énergie déployée pour préparer cet événement est énorme et récompensée par une belle réussite qui conduira Alain et son équipe à renouveler l’expérience en 2000.

Mais avant ces évènements, les objectifs premiers de notre président et de son bureau ont été de réorganiser de manière rigoureuse la gestion administrative et de développer ce qui existait déjà comme la participation aux compétitions et aux stages, les cours de judo détente et la vie associative, de doter le club de matériel et de donner les moyens aux judokas d’être plus performants. C’est ainsi qu’après négociation entre Alain et la mairie, le club se voit équiper de trois nouvelles surfaces de tapis qui en plus des entrainements habituels, reçoivent rapidement des compétitions départementales.

La présence d’un professeur diplômé d’état, mis à disposition par la ville, permet également de restructurer les cours, de mettre en place une classe d’activité judo au collège Jean Valette, en partenariat avec le Comité du Cher de Judo, et d’organiser des stages pendant les vacances scolaires

Dès 199O, après un accord entre notre Président et le maire de Bruère Allichamps, une annexe est créée à Bruère même. Deux ceintures noires de Saint-Amand sont détachées pour assurer les cours.

Pour faire face aux nouvelles dépenses liées à la participation de nos judokas aux nombreuses compétitions, Alain et son équipe décident de mettre en place des activités extra judo : vente de calendriers photos, boutique accessoires judo, tombolas, soirées dansantes et méchoui. Grâce à cela, et à l’ouverture d’esprit de notre président, en phase avec les jeunes membres du bureau et le professeur, le club achète du matériel de musculation, vidéo et informatique, des tableaux et une balance électroniques et inove en installant un mur d’escalade.

Toujours dans cette optique de donner une vie active à l’association, une fête de fin d’année est proposée, sous forme de compétition interne, qui réunit tous nos jeunes judokas et leurs familles. A cette occasion, les finances saines du club permettent d’offrir chaque année depuis 1992, des stages de judo de haut niveau à quelques jeunes.

Le développement du club est également marqué par la création de deux cours de judo sport adapté pour les enfants de l’IME et pour les adultes du CAT (aujourd’hui ESAT). En mai 2002, Alain et ses associés ont l’énorme responsabilité et la joie de recevoir le championnat de France de judo handisport qui se déroulera sur 3 jours, de très belle façon, grâce au partenariat logistique de la mairie et à l’aide de nombreux bénévoles.

Au cours de ces années, notre président n’hésite pas à montrer l’exemple en accompagnant les judokas de l’ESAT au championnat de France sport adapté. De même il va jusqu’à braver la neige et le verglas en allant supporter Didier Béguet lors du championnat de France à Angers, au risque de finir aux urgences.

Depuis des années, le judo se porte bien à Saint-Amand. En 2002, les nouvelles trésorière et secrétaire, Anne et Pierrette, prennent la relève et s’investissent jusqu’à faire partie du comité du Cher. Malgré le développement de la concurrence sportive qui influe négativement sur le nombre des adhérents et les difficultés liées aux évolutions de gestion et sociétale, Alain a su réagir en conséquence, rester positif, constructif et critique envers lui-même et son équipe pour relancer tout le monde et continuer d’avancer main dans la main, « pour les jeunes », comme il le dit lui-même. Preuve en est aujourd’hui, avec la réorganisation des horaires de cours, la création du site internet et la mise en route d’une nouvelle activité, le taïso, pour tenter de mieux répondre aux nouvelles demandes.

Donc, malgré les difficultés que chacun connait lorsqu’il s’agit de diriger une association importante : les divergences d’opinion, les « coups de gueule », les susceptibilités etc…, Alain, diplomate jusqu’au bout, a su faire face et maintenir une force de cohésion qui a fait la réussite de ce club sous sa présidence. Et s’il aime à rappeler qu’il n’est qu’un « maillon de la chaîne », nous tenons à souligner qu’il est, avec son épouse Brigitte, LE maillon qui a relié ce club à des bases solides qui lui ont permis de s’épanouir. Grâce à vous, Alain et Brigitte, le code moral du judo prend tout son sens : travail en équipe, respect envers chacun, solidarité et amitié et pour tout cela, nous vous disons un grand MERCI.

FacebookTwitterGoogle+Partager/Marquer